dimanche 22 juin 2008

Gravure sur le mur de la cellule B23

Quand le sage montre la lune,
le fou regarde le doigt.
Rebajas, tu n'es qu'un merdaillon
et je ne suis pas une gigolette :

je contemple la lune, mais le doigt
de la vengeance n'est pas loin.

Anna H.



Gravure sur le mur de la cellule B23,
Maison d'Arrêt de Mulhouse,
encore visible de nos jours.
.

1 commentaire:

Hamaïoushka a dit…

Et si le doigt de la vengeance montre la lune, le brigadier ferait mieux de regarder le doigt...